2022 – A BEE IS A BEE IS A BEE – performance (Palais de Tokyo, Paris)

O Sweet Spontaneous Earth, issu du poème éponyme de E.E. Cummings, est le titre donné à cet ensemble de propositions qui essayent de labourer la terre telle une matière philosophique.
Si la saison « Réclamer La Terre » s’attache à mettre à jour des ramifications nouvelles pour des artistes qui nous aident à penser et ressentir une nature chargée, intensifiée, engagée, fouillant la terre au sens propre et figuré, mettant en avant des récits oubliés ou même à inventer, la programmation associée questionne le paysage que l’on expérimente au sens large, se focalisant sur les environnements que l’on recompose avec les yeux, l’ouïe ou encore les papilles. Les artistes proposé·es mènent l’enquête sur les transformations environnementales et leur impact sur l’humain en tant qu’individu et l’Humain entendu comme structure sociale, ainsi que sur les implications sociopolitiques, géographiques et économiques de ces paysages mouvants.

Pour le Palais de Tokyo, Annemarie propose une expérience immersive. Avec une approche artistique et scientifique, elle transforme les espaces du Palais en laboratoire. Les points de départ pour penser sa performance sont les recherches de deux scientifiques majeurs ayant étudié le monde des abeilles : Karl Von Frisch et François Huber. A travers un récit poétique, l’artiste nous mène dans un monde animal à la structure sociale finement organisée. Annemarie Maes crée une symphonie des cinq sens et elle nous révèle la « danse de l’agitation », danse des abeilles qui détermine le fonctionnement de la colonie.
Dans les notes délicates de cire d’abeille, de parfums floraux, de propolis et de miel, les performeurs vêtus de combinaisons blanches, se déplacent dans l’espace assombri et marquent leur zone de travail suivant les lignes de vol que leur communiquent les abeilles butineuses au cours d’une danse complexe. Le son qui remplit l’espace a un fond de bourdonnement, car les enrégistrements ont été capturés lors d’observations à long terme à l’intérieur de la ruche, et transformés en une composition avec quelques touches électroniques.
Le deuxième espace propose la video Variation Games, dévoilant une observation du comportement d’une colonie d’abeilles à l’intérieur de leur nid. Quelques photos et sculptures, abstractions de la relation symbiotique entre la colonie d’abeilles et la nature, completent l’installation.

Oh Sweet Spontaneous Earth_Reclamer la Terre_EN

 

At Palais de Tokyo, Annemarie offers an immersive experience. With an artistic and scientific approach, she transforms the spaces of the Palais into a laboratory. The starting points are the research of two major scientists who have studied the world of bees: Karl Von Frisch and François Huber. Through a poetic narrative, the artist leads us into an animal world with a finely organized social structure. Annemarie Maes creates a symphony of the five senses and she reveals to us the “dance of agitation”, the dance of the bees which determines the functioning of the colony.
In the delicate notes of beeswax, floral perfumes, propolis and honey, the performers dressed in white jumpsuits, move through the darkened space and mark their work area following the lines of the flight lines communicated to them by the foraging bees during a complex dance. The sound that fills the space has a buzzing background, as the recordings were captured during long-term observations inside the hive and turned into a composition with some electronic touches. The second space features the video Variation Games, revealing an observation of the behavior of a colony of bees inside their nest. Some photos and sculptures, abstractions of the symbiotic relationship between the colony of bees and nature, complete the installation.

bio
Anne Marie Maes est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Bruxelles. Dans sa pratique, elle combine l’art et la science, avec un intérêt particulier pour la biotechnologie, les écosystèmes et les processus alchimiques. Elle travaille avec une gamme de médias biologiques, numériques et traditionnels, y compris des organismes vivants. Sur le toit de son studio à Bruxelles, elle a créé un laboratoire en plein air et un jardin expérimental où elle étudie les organismes symbiotiques et les processus que la nature utilise pour créer des formes. Les projets à long terme “Bee Agency” et “Laboratory for Form and Matter” – dans lesquels elle expérimente avec des bactéries et des textiles vivants – fournissent un cadre qui a inspiré un large éventail d’installations, de sculptures, de photographies, d’objets et de performances – tous à l’intersection de l’art et de l’écologie.
Anne Marie Maes a exposé ses œuvres dans des centres d’art et des festivals du monde entier. Elle a reçu une mention honorable à Ars Electronica pour son projet de recherche en cours intitulé “The Intelligent Guerilla Beehive”.

Anne Marie Maes is a multidisciplinary artist, living and working in Brussels. In her practice she combines art and science, with a particular focus on biotechnology, ecosystems and alchemical processes. She works with a range of biological, digital and traditional media, including live organisms. On the rooftop of her studio in Brussels she has created an open-air lab and experimental garden where she studies symbiotic organisms and the processes that nature employs to create form. The long term projects ‘Bee Agency’ and the ‘Laboratory for Form and Matter’ – in which she experiments with bacteria and living textiles – provide a framework that has inspired a wide range of installations, sculptures, photography works, objects and performances – all at the intersection of art and ecology.
Anne Marie Maes has shown her work in art centres and at festivals around the world. She was awarded an Honourable Mention at Ars Electronica for her ongoing research project ‘The Intelligent Guerilla Beehive’.